Dents-du-Midi ombres chinoises

Historique

La chaîne des Dents-du-Midi est devenue célèbre et universelle par sa forme géologique unique et aussi grâce au Château de Chillon. De nombreuses gravures, représentant cet édifice, laissent apparaître en arrière plan nos fameuses montagnes. Elles ont inspiré de nombreux peintres et des écrivains tel Victor Hugo, qui aimait séjourner à Champéry. Mais, c'est par ses hauts faits sportifs que ce massif a conquis ses titres de noblesse.

Le Tour des Dents-du-Midi fut testé en 1961, créé en 1962 par Fernand Jordan, et organisé par le Ski Club de Daviaz en 1963. Ces montagnes ont eu l'honneur d'accueillir la première course pédestre de haute montagne, en première mondiale. En 1968, au vu du succès de cette compétition, une étude fut faite. Son but : créer un sentier pédestre pour randonneurs en montagne, autour des Dents-du-Midi. Des visionnaires portant des noms importants pour le développement touristique des Alpes, tels que Joseph Varone, Georges Pillet, René Coquoz, Georges Ex-Henry, Fernand Jordan et Hans Gemmet, sont à l'origine de ce projet. Ces entrepreneurs trouvent des fonds privés et financent le Tour grâce au service culturel Migros. Ils obtiennent les autorisations de passage, construisent 10 kilomètres de sentier et en rénovent 32.5 kilomètres. Ils balisent les chemins, étudient les temps de marche, fixent les étapes avec leurs refuges ; bref le tour tourne.

1972, c'est l'année de l'inauguration du sentier de randonnée pédestre “Tour des Dents-du-Midi”. Economiquement parlant, ce joyau des Alpes n'a pas fini d'émerveiller et de révéler ses trésors naturels et topographiques. Son versant Est représente l'une des rares réserves européennes pour une station touristique future, tant estivale qu'hivernale.

Dans leur ordre de gauche à droite, vues côté Val d'Illiez : Cime de l'Est (3178 m), Forteresse (3164 m), Cathédrale (3160 m), Eperon (3114 m), Dent Jaune (3186 m), Doigts (3205 m) et Haute Cime (3257 m).